nft art

Un gаrçоn dе 6 аns dаns un étаt сritiquе : Sа mèrе l’а оbligé dе rеstеr 15 hеurеs sur un bаlсоn pоur lе punir!

Un terrible incident s’est déroulé dans la commune de Saint-Josse, en Belgique, où un jeune garçon de 6 ans a enduré un véritable enfer pendant près de 15 heures. Ses parents, dans le but de le punir, l’ont contraint à rester sur un balcon, exposé aux rigueurs de l’hiver, de 5 heures du matin jusqu’à 20 heures.

Cette tragique situation a été révélée lorsque les secours ont été appelés pour intervenir auprès de l’enfant qui était inconscient. À leur arrivée, ils ont constaté que la victime était dans un état critique, souffrant d’hypothermie et de malnutrition. Le mercredi 28 décembre vers 20 heures, les services de secours

ont retrouvé le garçon inconscient, souffrant d’hypothermie et de malnutrition manifeste. Sa sœur jumelle se trouvait également dans l’appartement, en présence de leur mère âgée de 31 ans et de son compagnon âgé de 21 ans. La sœur nécessite également des soins et a été hospitalisée. Ces faits se sont déroulés dans la commune populaire de Saint-Josse, située dans l’agglomération bruxelloise.

Le seul tort de ce petit garçon était d’avoir été surpris par sa mère et son beau-père en train de prendre de la nourriture dans le réfrigérateur, selon les informations du quotidien néerlandophone Het Laatste Nieuws. Malgré les preuves accablantes, la mère reste dans le déni. Le bourgmestre (maire) de Saint-Josse, Emir Kir, a exprimé son désarroi face à cette tragédie : «On n’avait pas la possibilité d’avoir un contact plus poussé au niveau des écoles et des services de prévention», a-t-il déploré lors d’une interview à la télévision RTL-TVI. Le balcon où l’enfant a été contraint de rester se trouve à

l’arrière du bâtiment, dans un îlot fermé, rendant ainsi l’enfant invisible depuis la rue, comme l’ont montré les images diffusées par la chaîne de télévision privée. La mère et son compagnon ont été placés en détention provisoire et inculpés de «torture sur mineurs par ascendant ou personne ayant autorité». Le beau-père a avoué les faits,

bien qu’il ne réalise pas pleinement la gravité de ses actes, tandis que la mère reste dans le déni, selon le parquet. Un juge a confirmé le placement des deux enfants à l’hôpital, où ils recevront les soins nécessaires pour se remettre de cette terrible épreuve.

Поделиться с друзьями
Рейтинг
( 2 оценки, среднее 3 из 5 )