jewelry for women

“С’еst hоntеuх, с’еst indéсеnt” : mаlgré l’оppоsitiоn dе lа mèrе dе Jоnаthаn, « Lе mуstèrе Dаvаl », lе film sur sоn fils, sеrа diffusé à l’аntеnnе

Préparez-vous à découvrir une histoire bouleversante. «Le Mystère Daval», un téléfilm inspiré de la mort d’Alexia Daval, sera diffusé sur TF1 le 12 septembre 2022. Cependant, cette annonce suscite déjà la colère des internautes qui se sont exprimés massivement sur les réseaux sociaux. La condamnation de Jonathann à une peine de prison de 25 ans pour le meurtre d’Alexia a déjà fait couler beaucoup d’encre. Les parents de la victime ont choisi de médiatiser cette affaire tout en réclamant une compensation financière conséquente, après s’être battus pour obtenir la maison familiale de leur fille défunte. Cette attitude a indigné les internautes, et l’annonce de la diffusion imminente du téléfilm basé sur ce drame n’a fait qu’aggraver la situation.

En effet, les parents d’Alexia ont publié le livre intitulé «Alexia, notre fille», retraçant le parcours de leur fille et sa relation avec Jonathann Daval. Ce livre a ensuite été adapté en téléfilm, qui sera diffusé sur TF1 le 15 septembre 2022. Les internautes expriment leur colère face à cette situation. Explications. Après la condamnation de Jonathann, les parents d’Alexia réclament une indemnisation financière pour le préjudice causé par la mort de leur fille. La cour d’assises de Vesoul a été saisie de cette demande. Les proches d’Alexia réclament un montant total de 750 000 euros en guise d’indemnisation,

réparti comme suit : 370 000 euros pour les parents d’Alexia (préjudices d’affection et économiques), 100 000 euros chacun pour Stéphanie Fouillot (la sœur d’Alexia) et son époux Gregory Gay, ainsi que 30 000 euros pour leurs deux enfants. Quatre oncles et tantes ainsi que leurs conjoints réclament environ 150 000 euros. Cette situation a divisé l’opinion publique, certains reprochant à la famille d’Alexia de chercher à tirer profit de la mort de leur fille. Concernant la médiatisation de cette affaire, Me Schewerdorffer, l’un des avocats de Jonathann Daval, a déclaré : «Les Fouillot ont organisé deux conférences de presse par jour, personne ne les a forcés. Ils auraient pu choisir de se taire. Personne ne les a obligés à participer, c’était leur choix.

» La situation a pris une autre tournure lorsque les parents d’Alexia ont écrit un livre sur la disparition de leur fille, intitulé «Alexia, notre fille». Ce livre a ensuite été adapté en film avec l’accord des co-auteurs. En octobre 2021, le livre «Alexia, notre fille» a suscité une grande attention lors de sa publication. Il retrace le parcours d’Alexia et sa rencontre avec Jonathann à l’âge de 16 ans. L’ouvrage aborde également les trois dernières années d’Alexia, marquées par de nombreux actes de violence conjugale. Quelques mois après sa sortie, la société de production Gaumont a acquis les droits du livre en vue d’une adaptation télévisée. Selon le communiqué officiel, il s’agira d’une série de six épisodes d’une durée de 52 minutes chacun.

Les parents d’Alexia ont donné leur accord pour ce projet, bien que la mère de Jonathann n’ait pas partagé le même avis. Elle a exprimé sa désapprobation en déclarant : «Je ne suis pas d’accord avec cette histoire de film, et Jonathann n’est pas d’accord non plus… Jonathann a été jugé, il purgera sa peine, alors laissez-le en paix. C’est honteux, c’est indécent. Il faut vraiment laisser les gens en paix, y compris les morts.» Bien qu’elle ne puisse empêcher la réalisation du projet, la mère de Jonathann a tout de même souhaité que son fils ne soit pas dépeint sous un jour négatif. Les internautes sont choqués par ce projet de téléfilm. Depuis le début de cette affaire, l’attitude des parents d’Alexia est régulièrement critiquée par une partie du public.

Leur demande d’indemnisation n’a pas été du goût de tous. La situation s’est intensifiée avec la publication du livre, et l’annonce de son adaptation télévisée a déclenché une vague de critiques virulentes. Alors que TF1 diffusera «Le Mystère Daval» le 12 septembre 2022, les internautes expriment leur colère sur la toile. La production de fictions basées sur des événements tragiques n’est pas une nouveauté, mais elle est plus courante aux États-Unis qu’en France. TF1 s’est exposée à de vives critiques en empruntant cette voie, comme en témoignent les commentaires : «Si j’avais été les parents, j’aurais refusé ce film», «En tant que parents, j’aurais interdit la diffusion de ce film, mais ils ont sûrement donné leur accord et de toute façon,

nous connaissons déjà toute cette histoire», ou encore : «Il faut boycotter ce téléfilm, surtout que pour ma part tout n’a pas été dit», «Personnellement, je ne regarderai pas, je trouve cela inadmissible de tirer profit d’un acte aussi cruel». Michèle Bernier interprète le rôle d’Isabelle Fouillot, la mère d’Alexia Daval, dans le téléfilm. Elle a évoqué la difficulté qu’elle a éprouvée lors du tournage : «La charge émotionnelle était intense. Nous savions que nous tournions un téléfilm particulier et nous avions cela constamment à l’esprit.» Elle a ajouté : «Je suis actrice, mais aussi mère. On met toujours un peu de soi-même dans ce que l’on joue, et je ne voulais pas m’impliquer personnellement dans ce drame, une situation que personne ne devrait vivre. J’ai presque essayé d’oublier que le téléfilm racontait une histoire vraie, afin de garder mes distances et d’incarner simplement le personnage selon les indications du scénario.» Ce téléfilm suscite décidément de vives réactions et sa sortie prochaine risque d’accentuer les tensions déjà présentes.

Поделиться с друзьями
Рейтинг
( Пока оценок нет )